Observateur OCDE
Home
Menu

Zone euro : perspectives relativement bonnes

Perspectives relativement bonnes
L’expansion économique s’est poursuivie, mais à un rythme plus lent qu’en 2006. La hausse des taux d’intérêt, l’appréciation de l’euro et le durcissement des conditions de crédit sont autant de facteurs qui freinent l’activité.
Les perspectives n’en restent pas moins relativement bonnes, puisque le taux de croissance devrait revenir à son niveau potentiel après un léger fléchissement à court terme. La progression de l’emploi et une accélération modérée de la croissance des salaires vont soutenir la consommation et les revenus des ménages. L’inflation a brusquement augmenté en raison d’une forte hausse des prix de l’énergie et des produits alimentaires, mais elle devrait refluer en deçà de 2 %.Étant donné l’orientation à la baisse des risques qui pèsent sur l’activité et le ralentissement probable de l’inflation, il n’est pas nécessaire à ce stade de relever encore les taux d’intérêt. La récente amélioration de la situation des finances publiques est bienvenue, mais les gouvernements doivent poursuivre sur cette lancée et viser, au minimum, l’équilibre budgétaire. Un renforcement du marché intérieur au sein de l’Union européenne améliorerait ses perspectives de croissance à long terme, et rendrait plus fluide le fonctionnement de l’union monétaire. Par ailleurs, il faudrait sans doute remédier au caractère fragmenté du système de contrôle du secteur financier.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008