Observateur OCDE
Home
Menu

Japon : déflation écartée ?

L’expansion économique – la plus longue que le Japon ait connue depuis la guerre – se poursuit en dépit d’une légère décélération du rythme de croissance depuis le début 2007.
Un nouveau raffermissement du marché de l’emploi devrait inverser la baisse des salaires, ce qui contribuerait à soutenir la croissance de la production entre 1,5 et 2 % en 2008-2009 et à une évolution positive de l’inflation.La Banque du Japon ne devrait plus relever son taux directeur à court terme tant que l’inflation ne sera pas devenue nettement positive et que le risque d’un retour de la déflation n’aura pas été pratiquement écarté. Il est indispensable d’atteindre l’objectif d’un excédent du budget primaire à l’horizon de l’exercice 2011, premier pas dans la voie d’une réduction de la dette en proportion du PIB. Cela suppose des compressions de dépenses et une réforme de l’ensemble de la fiscalité. Des réformes structurelles doivent être mises en oeuvre pour stimuler la productivité, notamment dans le secteur des services, ce qui pourrait contribuer à préserver le niveau de vie en compensant la diminution de plus en plus rapide de la population en âge de travailler.©L’Observateur de l’OCDE nº 264/265, décembre 2007-janvier 2008