Observateur OCDE
Home
Menu

Innovation polonaise

Après deux ans de croissance molle et de hausse du chômage, le PIB de la Pologne a enfin pris un nouvel élan en 2004 et devrait s’établir autour de 4,5 % en 2006-07. Selon la dernière Étude économique de la Pologne, le long processus de convergence avec les partenaires européens aurait repris, bien qu’avec un PIB par habitant inférieur de 45 % à la moyenne de l’UE, il y ait encore beaucoup à faire.
Le rapport recense des problèmes, attribués au degré élevé de réglementation et de bureaucratie, tels que l’investissement en berne et le manque d’innovation – nonobstant les progrès réalisés ces dernières années. Et, si le rapport salue les récents efforts comme la loi de 2005 qui favorise les flux de capitaux vers les entreprises innovantes, il pointe néanmoins la nécessité d’efforts accrus pour mobiliser les financements privés, notamment des sociétés de capital-risque.À 0,7 % du PIB, la part des dépenses de recherche-développement de la Pologne reste l’une des plus faibles de l’OCDE, même si divers programmes officiels visent le double. Le Programme national de réformes pour 2005-08, destiné à mettre en oeuvre la stratégie de Lisbonne, prévoit d’atteindre 1,85 % avant fin 2008. L’innovation favorise la croissance, mais appuyer la recherche fondamentale ne serait pas nécessaire. Pour augmenter la productivité, il convient d’insister sur l’amélioration des méthodes (conception, commercialisation, organisation du travail), l’optimisation des technologies existantes et l’importation de machines adéquates. Surtout, le gouvernement devrait offrir un cadre favorable à l’innovation, et notamment une offre appropriée de capital humain.©L’Observateur de l’OCDE, n°256, juillet 2006