Observateur OCDE
Home
Menu

Plus de femmes médecins

La profession médicale, traditionnellement très masculine, a vu sa proportion de femmes augmenter régulièrement. Désormais, les femmes représentent en moyenne 38 % des médecins dans les pays de l’OCDE, contre 24 % il y a 25 ans.
Dans certains pays, notamment en Europe centrale et orientale et en Finlande, les femmes médecins sont maintenant plus nombreuses que les hommes. Par contre, la proportion de femmes dans la profession médicale reste relativement faible au Japon, aux États-Unis, en Australie et au Canada, bien qu’elle soit en augmentation.Si les tendances actuelles des inscriptions en faculté et de la structure des diplômés se maintiennent, la représentation féminine dans la médecine continuera de croître. Aux États-Unis, près de la moitié des inscrits en première année de médecine en 2002-03 étaient des femmes, contre 29 % en 1980-81. Au Canada, 53 % des diplômés de médecine en 2004 étaient des femmes, contre 45 % dix ans plus tôt.C’est une bonne nouvelle pour les soins primaires comme la pédiatrie, la psychiatrie, l’obstétrique et la gynécologie, des spécialités qui attirent les femmes. Pour certains pays, cela implique également une autosuffisance accrue dans l’offre médicale. Il est alors moins nécessaire d’avoir à attirer des médecins de l’étranger. Par ailleurs, les soins infirmiers attirent toujours une majorité de femmes. La proportion de femmes infirmières dépasse 85 % dans tous les pays sauf l’Italie et l’Espagne, qui comptent un nombre important d’infirmiers. ©L’Observateur de l’OCDE, n°256, juillet 2006