Observateur OCDE
Home
Menu

Hongrie : nécessaire baisse des dépenses

En 2006, le taux de croissance du PIB réel devrait être proche de sa tendance (environ 4 %).
Toutefois, le fléchissement de la demande interne, sous l’effet de mesures d’austérité rigoureuses, freinera la croissance en 2007 et en 2008, en dépit de l’essor continu des exportations.Vu le niveau alarmant du déséquilibre budgétaire (cette année, le déficit des administrations publiques devrait dépasser 10 % du PIB), la décision annoncée de concentrer en début de période une série de mesures d’austérité prévoyant un accroissement des recettes est probablement inévitable. Cependant, pour rompre avec les pratiques traditionnelles en Hongrie qui font que les objectifs budgétaires ne sont jamais atteints, il est indispensable d’opérer des compressions de dépenses permanentes liées aux réformes structurelles. 
Population (en milliers), 200510 087
Superficie (en milliers de km²)93
MonnaieForint
PIB (en milliards de US$), 2005173,3
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 2004 76,9/68,6
Population active totale (en milliers), 20054 205
Régime politiqueDémocratie parlementaire
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200620072008
Croissance du PIB4,02,23,0
Indice des prix à la consommation3,96,74,1
Taux de chômage (%)7,57,77,6
Solde financier des administrations publiques après reclassification*
(% du PIB)
-10,1-6,9-5,7
Balance courante
(% PIB)
-7,3-6,3-5,6

*Après reclassification par Eurostat en 2007, excluant les revenus de pensions avec constitution de réserve à cotisations définies.Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE, n°258/259, décembre 2006