Observateur OCDE
Home
Menu

Espagne : dégradation de la compétitivité

La croissance de la production, qui a atteint 3,7 % en 2006, devrait se modérer quelque peu en 2007 et 2008 sous l’effet d’un resserrement des conditions monétaires et d’un fléchissement probable des exportations.
Elle demeurera cependant forte, faisant passer le taux de chômage sous la barre des 8 %. L’inflation se stabilisant aux alentours de 3 %, l’écart par rapport à la moyenne de la zone euro ne diminuera probablement pas sensiblement, si bien que la compétitivité internationale de l’Espagne se dégradera encore.Une politique budgétaire plus restrictive serait utile non seulement pour réduire la pression de la demande intérieure qui a alimenté l’inflation, mais aussi pour préparer le pays aux conséquences budgétaires du vieillissement. Cependant, la réduction de l’écart d’inflation nécessitera encore des réformes structurelles visant à renforcer la concurrence dans les secteurs protégés et à limiter le recours aux clauses d’indexation dans les accords salariaux. La diminution de l’intensité énergétique de la production atténuerait la vulnérabilité à moyen terme en cas de chocs pétroliers.
Population (en milliers), 200543 398
Superficie (en milliers de km²)505
MonnaieEuro
PIB (en milliards de US$), 20051 182,6
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 200483,8/77,2
Population active totale (en milliers), 200520 886
Régime politiqueMonarchie parlementaire
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200620072008
Croissance du PIB3,73,33,1
Taux d'épargne des ménages10,010,110,0
Indice des prix à la consommation3,52,73,2
Taux de chômage (%)8,47,87,6
Solde financier des administrations publiques (% du PIB)1,41,21,4
Balance courante
(% PIB)
-8,8-9,2-9,6
Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE, n°258/259, décembre 2006