Observateur OCDE
Home
Menu

Agir en connaissance de cause

Engagé depuis longtemps dans l'action politique, je suis responsable des politiques de développement dans l'équipe gouvernementale.
À ce titre, je me suis concentré essentiellement sur la recherche des moyens d'améliorer la qualité de vie dans les régions retardataires en termes de croissance. Autrement dit, je m'efforce de déterminer les meilleures méthodes pour dynamiser la création d'emplois et d'infrastructures, améliorer la performance des services publics, élaborer les instruments les plus efficaces pour aider les petites et moyennes entreprises tout en évitant de gaspiller l'argent public et, enfin, évaluer l'utilité des subventions publiques.Je ne suis ni magicien ni sorcier, mais j'ai une certitude : je ne suis pas infaillible, et il est donc de mon devoir de déterminer aussi rapidement que possible si les politiques que je mets en oeuvre conduisent à des améliorations ou à des désastres. C'est la raison pour laquelle j'ai toujours tellement apprécié les indicateurs fiables, qui me permettent de suivre l'évolution de la situation et d'en comprendre les raisons.En Italie, l'utilisation de toute une série d'indicateurs pour évaluer et suivre le développement territorial a contribué à améliorer les prises de décision ou, tout au moins, a permis de mieux sensibiliser les citoyens à la nécessité de fonder les décisions de politique économique sur une connaissance solide de la situation.Voir le texte intégral sur le site www.oecd.org/oecdworldforum. ©L’Observateur de l’OCDE n° 246/247, décembre 2004-janvier 2005