Observateur OCDE
Home
Menu

République tchèque

Des exportations stimulantes
La croissance devrait atteindre 4,8 % en 2005, avec une contribution exceptionnellement forte du solde extérieur.
Pour 2006 et 2007, la composante commerciale diminuera tandis que la demande intérieure devrait se raffermir, et la croissance du PIB devrait atteindre 4,5 %. Il s’ensuivra des pressions inflationnistes et un léger resserrement de la politique monétaire.Bien que la croissance soit devenue plus robuste depuis les premières années de la décennie, l’amélioration plus nette du climat de l’entreprise et de l’efficacité du marché du travail contribuerait à atténuer les risques négatifs. S’agissant de la politique budgétaire, même si les autorités ont de bonnes chances de satisfaire aux critères de Maastricht, de nouvelles réformes du financement et de la prestation des services publics s’imposent pour réduire le risque de voir les finances publiques devenir inviables dans le long terme.
Population (en milliers), 200410 211
Superficie (en milliers de km²)79
MonnaieCouronne
PIB (en milliards de US$), 2004107,0
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 2003 78,5/72,0
Population active totale (en milliers), 20045 133
Régime politiqueDémocratie parlementaire
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200520062007
Croissance du PIB4,84,54,5
Indice des prix à la consommation1,92,83,0
Taux d'intérêt à court terme (%)1,92,33,3
Taux de chômage(%)8,07,87,6
Solde financier des administrations publiques (% du PIB)-4,0-3,6-3,2
Balance courante (% du PIB)-4,0-2,8-2,1
Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE n° 252/253, novembre 2005