Observateur OCDE
Home
Menu

Grèce

L’effet post-olympique persiste
L’activité économique a ralenti en 2005, principalement sous l’effet d’une forte contraction des investissements après les Jeux olympiques, mais son rythme est resté supérieur à la moyenne pour la zone euro.
La croissance de la production va faiblir durant 2006 pour rebondir à 3,5 % en 2007 avec le raffermissement de la demande intérieure. L’inflation devrait redescendre aux alentours de 3,3 % au cours des deux prochaines années, mais un écart important subsistera par rapport au taux moyen de la zone euro. Le déficit de la balance courante restera élevé.Un assainissement budgétaire durable exige un meilleur contrôle des dépenses primaires et des réformes décisives dans des secteurs clés des dépenses sociales et de l’administration publique. De même, il est capital de réduire la fraude et l’évasion fiscales. Les mesures prévues pour améliorer le fonctionnement des administrations publiques sont tout à fait opportunes. De nouveaux progrès sur le front de la réforme structurelle créeraient un climat plus sain pour la croissance à long terme.
Population (en milliers), 200411 060
Superficie (en milliers de km²)132
MonnaieEuro
PIB (en milliards de US$), 2004205,2
Espérance de vie à la naissance (femmes/hommes), 2003 80,7/75,4
Population active totale (en milliers), 20044 823
Régime politiqueRépublique
IndicateursÉvolution % (sauf indication contraire)
200520062007
Croissance du PIB3,53,33,5
Indice des prix à la consommation3,63,43,0
Taux d'intérêt à court terme (%)2,22,22,9
Taux de chômage(%)10,610,510,3
Solde financier des administrations publiques (% du PIB)-4,5-3,2-3,6
Balance courante (% du PIB)-7,0-6,7-6,5
Source: OCDE©L’Observateur de l’OCDE n° 252/253, novembre 2005