Observateur OCDE
Home
Menu

Protection pétrolière

Courrier des lecteurs
Je constate avec satisfaction que l’OCDE et d’autres organisations internationales s’efforcent de faire des propositions pour pallier les chocs pétroliers mondiaux (cf. le n° 245, novembre 2004, ainsi que d’autres numéros).
À l’Indian Institute of Finance (IIF), nous travaillons depuis 1987 à une large échelle pour proposer des solutions aux économies et aux organisations internationales. Certaines de nos suggestions, ainsi que nos recherches prévisionnelles, se sont avérées très utiles et ont aidé certains pays à se constituer des boucliers contre les chocs pétroliers.Une récente prévision de mon collègue, le professeur J.D. Agarwal, indiquait que les prix du pétrole allaient fortement augmenter, et que les États et les organisations internationales devaient prendre des mesures efficaces pour répondre aux chocs. Son article, paru en mars 2004 dans Finance India, contenait aussi quelques suggestions à cet effet. Il a été écrit en décembre 2003, alors que rien sur les marchés ne laissait présager un tel scénario.De même, notre suggestion de créer un « Oil Pool Account » en 1990-1991, qui fut mis en place par l’Inde ainsi que d’autres pays, a permis à l’Inde de bien supporter le choc mondial de ces deux dernières années.Heureusement, le développement mondial du marché des produits dérivés du pétrole a aussi contribué à discipliner le marché du pétrole et à réduire la dépendance exclusive envers l’OPEP et une poignée de pays. Aman Agarwal,
Professeur de finances et directeur,
Indian Institute of Finance, Delhi,
www.iif.edu