Observateur OCDE
Home
Menu

La santé, un secteur phare de l'économie

Réunion des ministres de la Santé de l'OCDE, 13-14 mai 2004
L’un des principaux messages de la Réunion ministérielle de l’OCDE sur la santé de mai dernier a été de souligner l’importance de la confrontation des expériences et de la compréhension mutuelle. Les priorités d’action définies par les ministres ont mis en évidence la multitude de domaines dans lesquels l’analyse économique peut enrichir la formulation des politiques, qu’il s’agisse de la qualité, de l’efficacité, de l’optimisation des coûts, ou encore de l’économie de la prévention ou des primes à l’innovation.
La réunion a permis aux ministres de débattre selon les points de vue et l’expérience de chacun, et l’importance d’une synergie entre santé et économie pour améliorer l’action publique a été soulignée. Face à la complexité de la réforme du secteur de la santé, il n’y a pas de recette unique. Les décideurs politiques ont au contraire tout à gagner à disposer d’un large éventail d’options pour assurer la viabilité financière des systèmes de santé, en particulier par des mesures de prévention.Le rôle de l’innovation comme moyen de garantir que les progrès de la science bénéficient effectivement aux patients a fait l’objet d’un débat animé. Tous les participants se sont accordés sur la nécessité d’assurer à ceux qui en ont le plus besoin l’accès aux soins de santé et aux technologies médicales les plus récentes.La réunion conjointe des ministres de la Santé et des Finances a été un temps fort. Ce type de rencontre, très rare dans la plupart des pays, était une première à l’OCDE et fut une occasion de plus d’insister sur l’importance du rôle des systèmes de santé dans l’économie. Le débat est allé au-delà de la question traditionnelle de la maîtrise des coûts pour s’intéresser à l’analyse de fond des multiples interactions entre performance des systèmes de santé et croissance économique. Il est apparu à quel point les mesures prises par les gouvernements sont interdépendantes, touchant simultanément à plusieurs domaines, et comment une approche horizontale des problèmes peut, en prenant appui sur des compétences pluridisciplinaires, améliorer nos connaissances et l’action publique.La réunion de 2004 des ministres de la Santé des pays de l'OCDE marquera une étape importante dans la coopération internationale et contribuera à une meilleure compréhension du rôle central de la santé dans le processus de développement. Le Mexique a tiré grand profit de cet échange de vues et nous nous réjouissons de participer aux travaux à venir. Aujourd’hui plus que jamais, les volets économique et social de la politique menée par les pouvoirs publics doivent être considérés comme les deux facettes d’une même réalité.Références • Frenk, Julio, « Santé et économie : Une relation vitale », L’Observateur de l'OCDE, N° 243.© L’Observateur de l’OCDE, N°244, Septembre 2004