Observateur OCDE
Home
Menu

An 2000 : bogue ou pas bogue ?

Les rideaux vont-ils tomber sur nos ordinateurs le 1er janvier 2000 ? Beaucoup disent que non, d'autres affirment le contraire. Dans l'ensemble, l'optimisme est plutôt de mise : le bogue ne semble pas présenter un grand danger pour l'économie dans la mesure où les autorités ont déjà mis en place des systèmes de prêts et défini des plans d'urgence. Cela dit, on ne peut exclure l'hypothèses de pannes momentanées au moment du passage au nouveau siècle dues à un manque de précautions dans certaines économies de marché émergentes ou au comportement imprévisible d'agents privés. Sur les marchés financiers, le fait qu'on s'attende à des problèmes informatiques liés au bogue pourrait continuer d'influer sur les prix et les prises de position. Les opérateurs hésitent à intervenir durant cette période car ils craignent un éventuel manque de liquidités, mais en même temps, on a assisté à un mouvement d’opérations spéculatives ou de couverture sur les marchés à terme qui ont fait grimper les coûts des transactions.
Il existe un risque à ce que le fonctionnement de certaines places financières soit perturbé en janvier, mais parallèlement la préférence des investisseurs pour une liquidation en fin d'année pourrait déprimer temporairement les cours. Ces risques auraient incité les marchés à déprécier les actifs des pays et des institutions qui ne semblent pas suffisamment préparés à affronter le passage à l'an 2000. Il semblerait que les émetteurs d'actions prévoient d’éviter toutes opérations durant cette période. Manifestement, il est des risques qu'il ne vaut pas la peine de prendre.Consulter le site : http://www.oecd.org/daf/dafpubs.htm© L’Observateur de l’OCDE, Nº219, Décembre 1999