Observateur OCDE
Home
Menu

M@rketing

Cliquer pour agrandir

Le cybermarketing est en pleine expansion depuis que les téléphages d’hier ont laissé la place aux internautes jeunes et branchés d’aujourd’hui. Après avoir chuté de 18 % en 2002, la publicité en ligne revient en force, avec une hausse des recettes estimée à 12 % en 2003, pour atteindre environ US$6,6 milliards, quelques unes des plus grandes marques ayant augmenté leurs budgets de marketing en ligne.

En 2002, la moitié des principaux publicitaires en ligne figuraient parmi les 500 entreprises classées par la revue Fortune, contre seulement deux en 2000. Les directeurs des agences de publicité prédisent une hausse rapide des dépenses consacrées à la publicité en ligne, et représenteraient jusqu’à 15 % de l’ensemble des dépenses publicitaires.En 2002, trois des 10 premières agences de publicité au monde étaient situées aux États-Unis (Omnicom, Interpublic et Grey Global), trois au Japon (Dentsu, Hakuhodo et Asatsu-DK), et deux au Royaume-Uni (WPP et Cordiant) et en France (Publicis et Havas). Les trois plus grandes agences, Omnicom, Interpublic et le groupe WPP, ont chacune représenté environ 15 % des recettes mondiales générées par la publicité et le marketing, faisant de ce secteur d’activité un marché relativement concentré. Il semble en outre que le « grand trio » gagne des parts de marché, avec 43,7 % de l’ensemble des recettes brutes mondiales des services de publicité et de marketing en 2001, contre 38 % en 2000. © L’Observateur de l’OCDE, N°243, Mai 2004