Observateur OCDE
Home
Menu

L’âge d’or

OCDE Observateur

Cliquer pour agrandir

Quel chemin a parcouru l’économie de l’OCDE au cours des deux derniers siècles ? Selon l’historien de l’économie Angus Maddison, malgré une croissance inégale dans le temps et d’un pays à l’autre, le produit intérieur brut (PIB) mondial par habitant a été multiplié par plus de huit depuis 1820, tandis que la population devenait cinq fois plus nombreuse.

De 1870 à 1913, le PIB mondial par habitant a augmenté de 1,3 % par an, contre 0,5 % entre 1820 et 1870. Deux guerres mondiales, ainsi que l’effondrement des mouvements de capitaux, des flux migratoires et ceux des échanges ont fait voler en éclats l’ancien ordre économique entre 1913 et 1950. Néanmoins, en tirant parti du progrès technique – électricité, automobile, aviation ou chimie – les États-Unis sont devenus dans le même temps le premier pays du monde en termes de productivité et de revenu par habitant. Entre 1950 et 2000 l’économie mondiale dans son ensemble a enregistré ses meilleurs résultats, comme jamais auparavant. Le revenu réel par habitant a progressé de 2,1 % par an, contre 0,9 % entre 1820 et 1950.L’âge d’or de la période 1950-1973 a été marqué par une certaine convergence entre les États-Unis et les autres pays capitalistes avancés (Europe occidentale et Japon), qui a coïncidé avec l’avènement d’un nouvel ordre libéral international. Ainsi, bien qu’il vienne juste de sortir d’une décennie de stagnation économique, le Japon a connu la croissance la plus rapide, son revenu par habitant ayant été multiplié par six au cours de cet âge d’or, s’élevant à 8 % par an contre 4 % en Europe occidentale. © L’Observateur de l’OCDE, N°243, Mai 2004